Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Pinson des arbres’

 

Pour consulter le bilan 2017: https://associationgrumpynature.wordpress.com/2017/10/18/suivi-de-la-migration-postnuptiale-des-oiseaux-au-col-de-prat-de-bouc-cantal-octobre-2017/

DHE_1256.JPG

C’est reparti pour un tour!

L’année 2018 est la 20ème saison de suivi de la migration active des passereaux et des rapaces au col de Prat Bouc, réalisée par Grumpy Nature. Depuis la fin du suivi annuel mené par le collectif Migrans en 1998 Grumpy Nature est la seule association a avoir tenté de poursuivre le travail débuté en 1972 par Tixier et Dameron (1977). Bien que ce suivi soit très limité dans le temps ,12-13 jours en octobre, cela permet de mettre en avant quelques changements. Cela est d’autant plus intéressant que le protocole mis en place est le même que celui mené par MIGRANS par le passé.

Vendredi 19 octobre: Nous voila de retour à Prat de bouc. Profitant d’un vent de sud ouest, le passage fut correct.

Le bilan est de plus de 3000 oiseaux dénombrés ce qui est faible pour la saison malgré tout.

DHE_1313.JPG

Samedi 20 octobre: Cette journée de suivi ne restera pas dans les anales. Si le passage crépusculaire fut plus important que la veille, le reste de la journée fut bien terne, la faute au vent du nord et à la couverture nuageuse au nord du site.

Merci au troupeau de 32 chamois et aux 2 chevreuils venus egailler la matinée.

Les rares oiseaux sont passés tres haut dans le ciel bleu rendant leur détection tres difficile.

Dimanche 21 octobre: On reprend les mêmes et on recommence.Dans des conditions similaires à la veille, la migration est loin de battre son plein. A peine plus de 1700 oiseaux recensés dans la journée, autrement dit une misère.

La journée aura été marquée par les Grands cormorans.

Les surprises du jour sont le passage d’un tichodrome et le vol de Grue cendrée observé en fin de journée.

Lundi 22 octobre: Le vent du nord a forcit et a largement limité le passage. Encore un ciel bleu vierge de tous nuages qui rend compliqué la détection des rares oiseaux.

Le bilan est de 886 oiseaux observés… du jamais vu pour Grumpy. Plus de pigeons ramiers ont été recensés que de Pinsons des arbres!!!

La matinée a donné lieu à un petit et régulier passage de pigeons ramiers. Un total famélique de Pinson des arbres a été recensé, chose inhabituelle à cette saison!

Mardi 23 octobre: Toujours aussi famélique le passage migratoire. Le vent du nord qui a forcit ses deux derniers jours n’est vraiment pas favorable à la migration.

A peine 900 individus de comptabilisés aujourd’hui. Un petit passage de rapaces nous aura occuper en début d’après midi.Le deuxième vol de Grue cendrée de la saison aura été notre récompense de la journée.

Mercredi 24 octobre: Du jamais vu depuis 20 ans, le passage migratoire est quasi inexistant!!!! La matinée fut sauvée par le passage d’un bon millier de Pigeons ramiers alors que l’après midi fut vraiment tristounet!!!

DHE_7357

Jeudi 25 octobre: Malgré le temps estival, le vent du nord persiste et les oiseaux persistent à ne pas migrer.

Le bilan de la journée est extraordinairement inhabituel en cette saison, moins de 900 individus ont été dénombrés dont 730 Pinsons des arbres.

Vendredi 26 octobre: Avec le changement de temps prévu pour les jours à venir, l’espoir d’assister enfin à une belle journée de migration était tres fort! Finalement, malgré un bilan largement à la hausse avec plus de 3000 individus dont 1900 Pinsons des arbres. Il ne fallait pas arriver en retard, le gros du passage a eut lieu entre 7h45 et 9h00!!!!!

Samedi 27 octobre: Rien ne s’arrange! Comme la veille tout s’est déroulé dans la première heure. Un bon millier d’oiseaux, principalement des Pinsons des arbres, ont pu être dénombrés. Puis plus rien, les nuages tel un rouleau compresseur se sont posés sur Prat de Bouc et s’y sont accrochés toute la journée. Dans une purée de pois, les versants se sont recouverts tout au long de la journée d’un manteau neigeux de quelques centimètres. Et ce n’est pas prés de s’arranger…

 

 

 

Dimanche 28 octobre: Rien de nouveau sous les nuages et la neige, toujours de très mauvaises conditions météorologiques.

Deux heures puis s’en va! A peine 200 individus de recenser aujourd’hui, uniquement des Pinsons des arbres et des Pinsons du Nord ainsi qu’un groupe d’Etourneaux.

Lundi 29 octobre: Ce ne sera toujours pas pour aujourd’hui le passage des oiseaux migrateurs. Nouvelle journée neigeuse avec une visibilité nulle.

Une petite centaine de Pinsons des arbres ont été observés ce matin entre 7h20 et 8h00. Puis la couverture nuageuse est tombée sur Prat de bouc et ses environs.

Mardi 30 octobre: Nouvelle journée blanche à Prat de Bouc! Quelques courageux Pinsons des arbres auront tenter leur chance. Ce jour semble marqué le retour des migrateurs. Un flux régulier d’oiseaux fut observés sans atteindre des sommets: quelques 4500 oiseaux auront ainsi été contactés.

Mercredi 31 octobre: Il fallait bien que la migration reprenne ou plutôt commence vu les effectifs dérisoires observés depuis plus de 10 jours. C’est en compagnie de Thierry, que nous observons cette tres belle reprise de la migration qui s’avère etre le jour J. Malgré un vent du sud glacial, des averses éparses sous un couvert nuageux épais parfois à couper au couteau, ce sont plus de 45 000 volatiles qui ont été comptabilisé ce jour. L’axe de passage étant excentré du point d’observation un nombre conséquents d’oiseaux ont été classés en passereaux indéterminés. Malgré tout il est raisonnable d’avancer que la majorité de ses « indéterminés » sont certainement des Pinsons des arbres et des Pinsons du Nord.

Jeudi 1 novembre: Pour cette dernière de la saison, les conditions d’observations restent exécrables mais les oiseaux sont au rendez vous!!! Cette fois, c’est avec l’aide de Thierry et Philippe que le suivi est réalisé.

Le flux d’oiseaux est moins important que la veille. Ce sont tout de meme plus de 22 000 oiseaux qui seront comptabilisés. Encore une fois les conditions d’observations ne permettent pas une grande précision dans la détermination des espèces.

Profitant d’une éclaircie de courte durée sur les coups de midi, un petit passage de rapaces, Buses variables et Milans royaux, égaiera la journée. Le fait marquant est l’observation d’un jeune Milan royal porteur d’une balise argos.

This is the end!!!! Le suivi de la migration des oiseaux migrateurs lors de la dernière quinzaine d’octobre aura été tres particulier et atypique. Les effectifs contactés lors des deux derniers jours auront été un trompe l’oeil sur le déroulement de la migration.

En tout cas le top jour 2018 est le plus tardif enregistré à Prat de bouc depuis la mise en place du suivi des oiseaux migrateurs sur le site. A quoi est du ce retard? réchauffement climatique? mauvaise saison de reproduction? Saison de reproduction tardive? etc.

Rendez vous est pris pour octobre 2019,avec peut etre un changement de la méthode de suivi!!!

Publicités

Read Full Post »

 

 

 

Pour consulter le bilan 2016: https://associationgrumpynature.wordpress.com/2016/10/20/suivi-de-la-migration-postnuptiale-des-oiseaux-au-col-de-prat-de-bouc-cantal-octobre-2016/

L’année 2017 est la 19ème saison de suivi de la migration active des passereaux et des rapaces au col de Prat Bouc, réalisée par Grumpy Nature. Depuis la fin du suivi annuel mené par le collectif Migrans en 1998 Grumpy Nature est la seule association a avoir tenté de poursuivre le travail débuté en 1972 par Tixier et Dameron (1977). Bien que ce suivi soit très limité dans le temps ,12-13 jours en octobre, cela permet de mettre en avant quelques changements. Cela est d’autant plus intéressant que le protocole mis en place est le même que celui mené par MIGRANS par le passé.

Mardi 17 octobre:

Condition météo: journée ensoleillée, nébulosité 3/8, visibilité excellente, plafond > 1855; vent faible à moyen en matinée de secteur SSE puis moyen/fort dans l’apres midi; 9h30-19h00; Puy de Granval

Belle journée pour suivre la migration. Le bilan de la journée est de 35 espèces.

Le Pinson des abres est l’espèce la plus contactée derrière suivent les Tarins et les Mésanges (mésanges noires, bleues, charbonnières et à longue queue. Tres peu de pigeon sont observés (50), 15 Grands cormorans et aucun rapace!!! Beau passage de Gros bec et de Bec croisés.

Nous avons pu assister à de belles scènes de chasse avec 1 Faucon pélerin et un Faucon emerillon.

Mercredi 18 octobre: Saint Luc journée des pigeons…

Conditions météo: Journée nuageuse avec de tres rares éclaircies. Nébulosité 8/8, visibilité moyenne en matinée puis bonne dans l’apres midi; plafond 1700m; vent moyen à fort de secteur SSE; 8h00-12h45 puis 15h00-17h45

Gros passage de Pinson des arbres avec des Pinsons du nord en nombre a marqué la journée. Le passage de Bergeronnette grise  et de Tarin des aulnes est important. Comme la veille aucun rapace n’est observé en migration. Et comme lesdernières années la Saint Luc ne sera pas le top jour du passage des Pigeons! Seulement 10 individus pour 1 vol!

Jeudi 19 octobre:

Condition météo: pluie de 8h00 à 9h30 puis à partir de 16h00, journée nuageuse. Nébulosité 8/8; visibilité moyenne, horizon dégagé; plafond 1855-<1700 m; vent fort de secteur SSE.

Malgré les mauvaises conditions météo la migration a battu son plein. Des trains ininterrompus de passereaux ont défilé toute la journée.

Vendredi 20 octobre:

Matinée bouchée: pas de suivi

DSCN0594Gros bouchon de nuages vers le sud (Grumpy Nature)

Après-midi: 13h45-19h00

Toute l’après midi flux constant de passereaux qui s’accroit à partir de 17h30. Un défilé jamais vu en cette fin de journée. Sur un front allant du Plomb du Cantal au plateau de Prat de bouc des milliers d’oiseaux vont passer jusqu’à la tombée de la nuit.

Bien entendu les Pinsons des arbres sont les plus nombreux suivis par les Tarins des aulnes et les Bergeronnettes grises.

Samedi 21 octobre:

Session écourtée en raison du mauvais temps. 8h00-12h00. Nébulosité 8/8; visibilité: bonne; plafond 1855; vent: moyen SO. A partir de 12h00 secteur bouché, aucune visibilité, la pluie se mêle à la partie, vent fort SO.

Il ne fallait pas loupé les première heures de jour. La journée débute comme elle a fini la veille!!! Avant même le lever du soleil c’est un flux ininterrompu d’oiseaux qui défilent. Bergeronnettes grises, Pinsons des arbres, Grives musiciennes sont les principales espèces contactées de nuit.

Entre 8h00 et 12h00 se sont 20 000 pinsons qui sont comptabiliser au bas mot. Les Alouettes ne sont pas en reste mais le flux empruntant un autre axe que la majorité des passereaux n’ a pas pu être correctement capté. Toutefois, ce sont 900 Alouettes des champs qui sont recensées, 665 Tarins des aulnes, 200 Bergeronnettes grises et 101 Mésanges noires. Les passereaux indéterminés comptent pour 7610 individus (majorité de pinsons). Seulement 64 pigeons ont été recensés.

La surprise du jour vient des 3 Accenteurs alpins observés en migration rampante.

Chez les rapaces ce sont 11 Milans royaux et 7 Buses variables qui ont été recensés ainsi qu’un Epervier d’Europe

Dimanche 22 octobre:

A nouveau une session écourtée en raison des mauvaises conditions météorologiques. Pluie, Neige et vent sont au menu. Températures 4-5°C. 8h45-10h30 puis 12h00-16h30.

DSCN0589Plomb du Cantal (1855 m) saupoudré de neige (Grumpy Nature)

A peine 3500 individus ont été recensés. Le flux d’oiseaux est clairement moins important que les deux précédents jours.

On compte davantage de Pigeons: 442 Pigeons ramiers, 1 Pigeon colombin, 43 Pigeons sp et 202 pigeons qui ne passent pas par le col).

DHE_3376Vol de Pigeons ramiers (Grumpy Nature)

Les Etourneaux sansonnets restent timides avec seulement, 69 oiseaux. Les Pinsons des arbres sont les plus nombreux avec 1800 individus. Un vol de 2 Grands cormoran est observé.

Beau passage de rapaces entre les averses: 31 Buses variables, 11 Milans royaux.

DHE_7393Milan royal (Grumpy Nature)

 

Lundi 23 octobre:

Condition météo: couverture nuageuse importante toute la journée avec quelques éclaircies en matinée; nébulosité 8/8, visibilité bonne sur le site et médiocre à nulle à l’horizon, plafond 1850; vent fort à moyen de secteur O puis Nord, vent faiblit en fin de journée; 8h00-15h36; Est Puy de Granval.

Passage important des passereaux mais difficile à quantifier en raison de l’altitude à laquelle les oiseaux volent.

Belle journée pour les pigeons (>2000) et 4 Pigeons colombins. La plus grosse compte 420 individus.

Les rapaces ne sont pas reste. A noter un tres beau passage pour les Milans royaux (51), les Buses variables (26), 8 Eperviers d’Europe et 2 Faucons crécerelles. Observations d’un Aigle royal.

La surprise du jour est le passage d’une Bécassine des marais.

Mardi 24 octobre:

Condition météo: Dès le lever du jour nous avons la tête dans les nuages. Les nappes de brouillard bas vont se succéder toute la matinée avec quelques éclaircies. La visibilité à l’horizon n’excède pas 3-4 km, le nord est totalement bouché. A cela s’ajoute un vent de secteur Nord moyen à fort. Les conditions s’améliorent lentement à partir de 11h00 mais l’horizon reste bouché. 8h00-13h30.

Faible passage, mais difficile à capter vu l’altitude à laquelle passe les oiseaux. Les vols sont de petite taille au maximum de quelques dizaines (<50 individus), bien loin des standards des derniers jours.

Très peu de Pigeons ramiers, à peine une centaine et rien concernant les rapaces si ce n’est 2 Eperviers. Le total d’oiseaux contacté est de 968 pour la journée, autrement dit une misère!!

Mercredi 25 octobre: Le flux reprend dans de meilleures conditions, mais cela reste modeste. Le passage de fringille est moins important que les jours précédents en atteste les 1300 pinsons des arbres et les seuls 45 Tarins.

Par contre les pigeons ramiers sont au rendez vous avec plus de 3500 individus.

Jeudi 26 octobre: Les effectifs continuent de baisser. Le flux de fringille a bien diminué, seuls les pigeons animent la journée. A noter le passage d’une hirondelle non identifiée

Vendredi 27 octobre: On pensait avoir touché le fond la veille mais non!!!  A peine plus de 3000 oiseaux sont recensés avec toujours des effectifs de fringilles en chute libre!!!

Bilan spécifique 2017

bilan-spc3a9cifique-murat-2017.jpg

 

 

 

 

Read Full Post »

 

Des partenaires locaux

Comme lors de l’hiver 2016-2017, plusieurs enseignes participent au SPOL Mangeoire par le don de graines et de boules de graisse.  Nous les en remercions chaleureusement.

Nos partenaires sont:

 

appui scientifique et technique

 

logo-brico-marchelogo point vert

logo-plougadis

don de nourriture pour les mangeoires

Des partenaires souhaités et attendus: la mairie de Pont de Buis et le PNR d’Armorique…

 

Une étude de science participative: tout le monde peut participer!

Vous pouvez participer à cette étude, pour cela, il suffit d’observer les oiseaux dans votre jardin. Si vous voyez un oiseau avec des bagues de couleur notez les combinaisons de bagues, le lieu exact, la date et l’heure, l’espèce et le sexe de l’individu. La lecture des bagues se fait de gauche à droite et de haut en bas.  Pour toutes observations vous recevrez en retour l’historique de vie de l’oiseau.

Les couleurs utilisées sont : rouge, bleu clair, bleu foncé, jaune, rose, violet, marron, noir, blanc, vert foncé, vert clair

 

Exemple de marquage couleur sur Un Pinson des arbres et un Verdier d’Europe.

article nov 2017 telegramme mangeoireArticle paru en novembre 2017 dans le Télégramme

 

 

Une étude par le baguage des oiseaux aux mangeoires dans le Parc Naturel régional d’Armorique, hiver 2017-2018:

Un site d’une grande richesse faunistique et une gestion totalement naturelle.

Ce programme scientifique piloté par le CRBPO/MNHN, se déroule en milieu périurbain en lisière de foret sur le territoire du PNR d’Armorique. Le site d’étude est un jardin de 1000 mètres carrés environ géré de façon raisonnée et responsable. La chimie est totalement bannie du jardin et la mécanisation utilisée au strict minimum (tonte 2 fois par an et taille des haies 1 fois l’an). Au centre du jardin se trouve un potager totalement bio (aucun traitement chimique) et un verger. La gestion naturelle du site d’étude permet une fréquentation par une faune des plus diverse (Hérisson d’Europe, Salamandre tachetée, Crapaud épineux adultes et immatures, Orvet fragile, Pipistrelle commune gitent sous la toiture, Sérotine, Lépidoptères (Flambée, Carte géographique, Tabac d’Espagne etc) et rhopalocere, Odonates, orthoptères (Grande sauterelle verte), Lucarne Cerf volant etc. La gente ailée n’est pas reste notamment avec une trentaine d’espèces observée.

Les mangeoires ont été installées le 4 novembre. Pour l’instant elles sont agrainées partiellement car la météo est encore clémente. Déjà les premiers oiseaux sont arrivés: Mésange bleue, Mésange charbonnière, Mésange nonnette, Verdier d’Europe, Pinson des arbres, Sitelle torchepot, Moineau domestique et Rouge gorge. Quelques oiseaux porteurs de bagues métal témoignent de la présence d’individus capturés l’hiver dernier.

 

Dimanche 3 décembre: Et c’est parti pour 4.5 mois de suivi des oiseaux aux mangeoires. Les 42 mètres de filets ont été déployés au lever du jour malgré un léger crachin.

Tres belle matinée malgré une météo capricieuse. Le bilan est de 116 captures pour 9 espèces différentes. A noter le contrôle de 16 oiseaux capturés l’hiver dernier.

Les mésanges de toutes plumes trustent les places sur le podium. La Mésange bleue devance de loin sa cousine la charbonnière et la plus discrète mais néanmoins rusée Mésange nonnette. Pour cette dernière nous avons capturé déjà plus d’individus que l’hiver dernier et toutes sont reparties équipées d’une combinaison couleur.

Chez les fringilles le départ se fait en douceur: 2 Verdiers et 7 Pinsons des arbres.

La surprise du jour est la capture de la Sitelle torchepot présente aux mangeoires depuis quelques jours.

 

Sitelle torchepot et verdier d’Europe équipé de bagues couleur (Grumpy Nature)

 

 

Samedi 16 décembre: Belle matinée d’automne à quelques jours de l’hiver. Les oiseaux sont au rendez vous.

Le bilan est excellent. Le record de capture est battu pour le SPOL de Pont de Buis avec 130 captures pour 10 espèces.

Les Mésanges sont les plus capturées avec 66 Mésanges bleues, 29 Charbonnières et 8 Mésanges nonnettes. Pour cette dernière espèce le nombre de captures de la matinée est supérieur au nombre d’individus capturés l’hiver dernier!!!! La Mésange à longue queue est la petite nouvelle.

Chez les granivores on compte 13 Verdiers et 8 pinsons des arbres.

Le grand absent est le Merle noir. Ceci s’explique surement par l’absence de pommes contrairement à l’hiver dernier.

Lundi 26 décembre: La troisième session du SPOl Mangeoire, programme national de baguage piloté par le MNHN, sur la commune de Pont de Buis, PNR d’Armorique, a eut lieu le 26 décembre. Le bilan est légèrement moins bon que les premières session: 93 captures de 7 espèces. Le nombre de contrôles de l’hiver dernier est également en baisse avec seulement 12 individus.

L’espèce la plus abondante est la Mésange bleue avec 52 captures suivie de la Mésange charbonnière (14), le Pinson des arbres (9) et le Verdier d’Europe (8). Pour la troisième fois la même Sitelle torchepot a été contrôlée.

Le fait marquant de cette session est le contrôle d’un oiseau bagué durant l’hiver 2015-16 sur l’ancien site du SPOL, au lieu dit Kersimon, situé à environ 5 kilomètres. A noter la présence de 4 Bouvreuils pivoines dans le jardin (3 mâles et 1 femelle).

Depuis le début de la saison, début décembre, on recense 339 captures (192 baguages, 146 contrôles dont 45 individus de l’hiver 2016-17) pour 11 espèces.

 

Mesange bleue et Verdier à la mangeoire et mesure biométrique sur Bouvreuil pivoine (Grumpy Nature)

Samedi 6 janvier 2018: En ce début d’année 2018 la météo continue de nous être défavorable. La moindre lucarne de beau temps est à saisir. Les averses au lever du jour auront retardés la session.

Bien qu’écourtée cette matinée a permis la capture de 71 oiseaux. La diversité est faible comparée aux sessions précédentes avec seulement 7 espèces.

Tres peu de Verdiers (6) alors que durant la semaine plusieurs dizaines étaient observés chaque jour et seulement 2 Pinsons des arbres. Les tarins vus tous les jours n’ont pas été encore capturés tout comme les bouvreuils qui viennent picorer les bourgeons des arbres.

La Mésange bleue est l’espèce la plus capturée avec 42 individus (15 baguages et 27 contrôles), suit la Mésange charbonnière 14 oiseaux (2 baguages et 12 contrôles).

Le Merle continue de briller par son absence.

 

 

Dimanche 14 janvier 2018: Pour ce qui sera peut être la seule belle matinée de la décade pour baguer profitons en!

C’est dans la brume hivernale que les filets sont ouverts. La visibilité est réduite et les filets perlent en raison de la forte humidité de l’air. Si la matinée démarre doucement le bilan n’en est pas moins très bon avec deux surprises.

Le bilan de la session est de 96 captures pour 8 espèces dont deux nouvelles. Si les grands turdidés continuent de briller par leur absence, les Rouges gorges sont bien là (3 captures contre 0 le 6/01). Les Verdiers sont bien au rendez vous. Pour la première fois de l’hiver ce sont eux qui dominent les captures avec 39 captures dont 5 contrôles, incroyable! Viennent ensuite les Mésanges bleues (30 captures dont 18 contrôles seulement!) et les Mésanges charbonnières (11 captures). La Mésange nonnette ne compte que 2 captures (contrôles).

Si les Tarins des aulnes et le Chardonneret ont été entendus et vus aux mangeoires à plusieurs reprises ces dernières semaines, ils n’ont pas pu être capturés. C’est désormais chose faite. Ce sont 3 Tarins (2 mâles et 1 femelle) qui ont été bagués.

DHE_0651Verdiers à la mangeoire (Grumpy Nature)

Dimanche 28 janvier 2018: Au lever du jour ce n’était pas gagné! La pluie a bien failli avoir raison de nous! Pour la dernière session de janvier les oiseaux ont été au rendez vous. En prime nous avons eut le droit à quelques surprises.

Le bilan de la session est de 124 captures (2eme total de l’hiver) pour seulement 6 espèces: Verdier d’Europe (57 captures), Pinson des arbres (3), Mésange bleue (40 dont 15 baguages), Mésange charbonnière (14), Mésange nonette (1) et Tarin des aulnes (8 baguages)!!! Et toujours pas de Merle!!!! Les accenteurs et Rouge gorges sont absents des captures mais bien présents dans le jardin.

Durant la semaine écoulée un Pinson du nord et des Bouvreuils ont été observés. Un verdier bagué en 2014 au lieu dit Kersimon a été retrouvé mort.

 

Tarins des aulnes (Sylvia CHEVALIER)

 

 

Samedi 10 février: Malgré le froid de la semaine les oiseaux étaient au rendez vous. Le bilan de la session est tout simplement incroyable! 184 captures pour 10 espèces dont deux nouvelles pour la saison: le Bruant jaune et le Pouillot véloce.

IMG_5031Bruant jaune (Sylvia CHEVALIER)

Les Mésanges bleues sont les plus nombreuses avec 66 captures dont 37 contrôles, suivent les Verdiers d’Europe avec 65 captures dont 9 contrôles! Ce qui pour cette espèce est inhabituel! Le score des Pinsons des arbres est décevant avec seulement 3 captures!!

Parmi les surprises de la matinée on notera le Bruant jaune, un autre individu sera observé en fin de journée, et les 7 nouveaux Tarins des aulnes non bagués auxquels il faut ajouter 2 contrôles. Le Merle noir est toujours absent des captures ce qui est très étonnant. Ce bilan record est à enrichir de l’observation de deux Pinson du nord et de 2 Tarins des aulnes non bagués.

Samedi 17 février: Les oiseaux étaient une nouvelle fois au rendez vous. Le bilan est de 180 captures (184 la session précédente) pour 11 espèces. Ce sont les verdiers qui sont les plus capturés avec 80 captures (11 contrôles), puis la Mésange bleue avec 40 captures , puis vient la Mésange charbonnière avec 21 captures (2 baguages) puis le Pinson des arbres (14) dont les effectifs capturés sont nettement en hausse. Autre espèce dont les effectifs augmentent le Tarin des Aulnes avec 15 captures dont 6 contrôles.

Notons le retour de la Sitelle torchepot baguée en début de saison et la capture d’un second Bruant jaune.

Bruant jaune, Tarin des aulnes et Sitelle torchepot (Sylvia CHEVALIER)

 

Samedi 24 février: Nouvelle session du SPOL malgré le froid les oiseaux sont bien là.

Le bilan est de 180 captures pour 9 espèces dont une nouvelle: le Gros bec Casse noyaux.

Les Verdiers sont moins nombreux que les dernières sessions. L’examen des individus montre des verdiers en tres mauvais état de santé. De nombreux oiseaux sont très maigres et faibles. Conséquences de ce médiocre état de santé une forte mortalité accentué par un important prélèvement des chats du voisinage!!

La surprise du jour vient de la capture de deux Gros becs cassenoyaux. Les Tarins des aulnes sont toujours au rendez vous avec 3 contrôles et 7 baguages!!

Samedi 10 mars: Suite à la vague de froid, le mauvais temps n’ a pas permis de faire une session normale. Exceptionnellement, la session du jour est en fin d’après midi.

En deux heures de temps, 89 oiseaux sont capturés de 8 espèces. Les Mésanges sont les plus nombreuses. Mais le fait intéressant est la capture de 26 nouvelles mésanges bleues pour 46 captures, suivies de 13 Tarins des aulnes dont 2 contrôles. Les Verdiers ne sont que 8!!! On compte également 4 Pinsons des arbres et 5 Bruants jaunes!!

Malgré sa présence le Pinson du Nord n’a toujours pas été capturé

Le 10 mars 2 femelles de Verdiers d’Europe ont été observées au quartier du Squiriou distant de 1.6 Km.

Samedi 17 mars: Pour la dernière session de l’hiver, les oiseaux sont au rendez vous. Le suivi se finit en beauté avec 154 captures pour 10 espèces dont une nouvelle.

La Mésange bleue est l’espèce la plus capturée avec 49 captures, suivie du Verdier d’Europe (41), puis la Mésange charbonnière (33). Viennent ensuite le Pinson des arbres (14) et les Tarins des aulnes (9).

 2 nouveaux Bruants jaune ce qui porte à 11 le nombre de captures pour les 3 dernières sessions!!

Et cerise sur le gâteau la capture d’un mâle et d’une femelle de Pinson du nord.

La déception vient de l’absence du Merle noir dans le tableau final des captures!!

WARNING! Les temps sont durs pour les Verdiers. Leur état de santé n’est pas bon. De nombreux oiseaux sont visiblement tres affaiblis et le nombre de cadavres retrouvés n’a jamais était aussi important. L’ensemble des fringilles semblent touchés.

Il est important de porter une attention toute particulière à l’hygiène des mangeoires.

 

 

 

 

 

Read Full Post »