Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘09- Opération de gestion sur les marais du Porzay’ Category

Vue_STOC_Kergantic

Publicités

Read Full Post »

Comme chaque année depuis 2012 , Grumpy Nature aidée de ses bénévoles a poursuivi les opérations de micro gestion sur les marais de Kervijen et de Ty Anquer.

Des saules ont été dessouchés manuellement au printemps au bout du canal d’entrée sur le marais de Kervijen. A l’automne on pouvait constaté l’absence de repousse et le développement du roseau.

En parallèle les opérations de fauches manuelles expérimentales ont été poursuivies sur le marais de Kervijen en vue de développer des habitats d’alimentation en faveur des passereaux paludicoles. Les résultats sont au rendez vous. En effet, une strate végétale basse s’est développée sur les parcelles concernées. De nombreuses espèces fréquentent ces parcelles : invertébrés, amphibiens, mammifères semi aquatique, oiseaux.

Suite au chantier de coupe des peupliers en amont du marais de Kervijen, Grumpy Nature est intervenu en février 2016 pour exporter les troncs (6) laisser dans le marais par l’entreprise chargée du chantier. Une partie du bois a été laissé sur place en petits tas pour servir d’abri et de gite à la petite faune. Une autre partie a été exportée comme bois de chauffage. A noter l’originalité de ce chantier bénévole qui a utilisé la force hydraulique du Kerharo pour transporter d’une rive à l’autre les morceaux de bois. Ce procédé a permis de limiter le piètinement sur les parcelles concernées et de limiter la dégradation des berges.

En avril et septembre 2016 de nombreux rémanents ont développé des pousses dynamiques de peupliers sur la parcelle coupée ainsi que sur la rive gauche où de nombreux jeunes peupliers ont poussé alors qu’avant le chantier aucun peuplier n’était présent sur cette zone! Ainsi Grumpy Nature a éliminé une quarantaine de jeunes pousses de peupliers et une vingtaine d’autres en septembre.

Les opérations de fauches manuelles expérimentales ont été poursuivies sur le marais de Kervijen en vue de développer des habitats d’alimentation en faveur des passereaux paludicoles.

Comme les deux dernières années l’équipe d’insertion de Prélude a effectué le chantier de fauche de la parcelle amont pour une restauration de milieu prairial. Environ 30 mètres cubes de déchets végétaux ont été exportés (moitié moins qu’en 2015). Une valorisation originale et écologique a été trouvée. Ainsi les produits de fauche ont été répandus comme engrais vert sur une parcelle agricoles adjacente au marais. Cette solution a l’avantage de favoriser une intervention totalement manuelle, d’éviter l’utilisation d’engins motorisés pour se rendre à la déchetterie et donc de limiter les rejets de gaz à effet de serre et de permettre des économies à la collectivité tout en prenant soin de notre environnement. C’est aussi un beau modèle de coopération avec le milieu agricole.

Les résultats sont au rendez vous. En effet, une strate végétale basse s’est développée sur les parcelles concernées. De nombreuses espèces fréquentent ces parcelles : invertébrés, amphibiens, mammifères semi aquatique, oiseaux. Cette action porte ses fruits. Non seulement la strate végétale est plus basse, la pousse du roseau est moins dense et la strate herbacée basse se développe.  Les oiseaux commencent à s’approprier l’espace. Pour preuve 1 semaine apres la fauche déjà 5 Bécassines des marais et 2 Grands cormorans ainsi que de nombreux passereaux y ont été observés. Au moment des inondations automnales ce sont les sarcelles qui y trouvent des conditions optimales pour se nourrir la nuit.

Tout au long de l’année des relevés des fluctuations des niveaux d’eau ont été réalisés afin de mettre en avant les fortes fluctuations des niveaux d’eau.

Une cartographie des zones d’eau libre et des chenaux d’écoulement de l’eau sur Kervijen a été poursuivie tout au long de l’année.

Enfin, un suivi des actions de micro gestion engagée les années passées a été effectué pour évaluer la pertinence des actions engagées.

Peu de chose ont été faites en 2016 sur le marais de Ty Anquer. Seul le dessouchage d’un saule au milieu de la roselière a été réalisé courant novembre.

Read Full Post »

Comme les trois dernières années, Grumpy Nature aidée de ses bénévoles a poursuivi ces opérations de micro gestion sur les marais de Kervijen et de Ty Anquer. En 2015 il a surtout s’agit de dessouchage de petits saules et d’élagage d’arbres pour ouvrir le milieu et eviter que les saules ne se développent trop.

En parallele les opérations de fauches manuelles expérimentales ont continué. Les résultats sont au rendez vous. De nombreuses espèces fréquentent les parcelles fauchées.

Enfin l’Epab a mené un chantier de coupe des peupliers en amont du marais de Kervijen ce qui a permis d’ouvrir le milieu. Mais ce chantier nécessite de nouvelles intervention notamment pour éliminer les nombreux rémanents laissés sur place et les quelques troncs non exportés.

Enfin en fin d’été Grumpy Nature a procédé bénévolement au débouchage de l’exutoire du Kerharo. Cette opérartion c’est faite manuellement.

 

Read Full Post »

Restauration de prairies humide et création de zones d’alimentation pour les passereaux sur le marais de Kervijen. PNA Phragmite aquatique.

parcelle amont 2

Notre association Grumpy Nature avec le soutien du Conseil Général, de l’EPAB, de la CCPCP et l’entreprise GOASDOUE localisée à Briec (locabriec@wanadoo.fr), intervient depuis 4 ans sur les marais du Porzay pour entretenir le milieu. Ces actions sont des opérations de micro gestion: ramassage des déchets, fauche du roseau, élagage et/ou arrachage d’arbres…

L’objectif est d’entretenir et de restaurer un milieu fragile et abritant une grande richesse faunistique et floristique dont l »équilibre est malmené. Les moyens utilisés sont principalement manuels, aucune intervention mécanique n’est pratiquée pour limiter l’impact sur le milieu.

Ce samedi 26 avril 2014 l’équipe de Grumpy Nature accompagnée d’Olivier du pole milieux naturels de l’EPAB a procédé au fauchage d’environ 400 mètres carrés de roselières. Le but est de favoriser des espèces plus prairiales qui formeront à terme un couvert végétal plus bas que la roselière et plus attractif en terme d’alimentation pour les passereaux paludicoles et principalement le Phragmite aquatique, espèce migratrice qui fréquente le marais en aout.

AVRIL

La fauche du mois d’avril permet de stériliser la zone pour éviter toute nidification de passereaux paludicoles comme la Rousserolle effarvatte ou le bruant des roseaux.

Comme en 2013,  l’extrémité du canal d’entrée a été fauchée.

canal d'entrée 1Canal d’entrée avant la coupe

canal d'entrée 2Après la fauche et l’exportation de la matière (Grumpy Nature)

La seconde parcelle est le casier de vieille roselière située juste en amont de l’ouvrage amont le long du Kerharo. Ici, en quelques années la roselière a gagné sur le milieu prairial. La fauche répétitive durant le printemps et l’été durant quelques années permettra de limiter l’avancée de la roselière au bénéficie d’un milieu plus prairial riche en invertébrés (araignées, orthoptères, odonates…) et en batraciens. La restauration de ce type de milieux, favorable à l’alimentation des passereaux paludicoles et autres, permet d’augmenter la surface d’habitat fonctionnel bénéfique au Phragmite aquatique.

parcelle amont1Avant la fauche

parcelle amont 2Pendant la fauche

La majorité des produits de fauche a été acheminée vers la déchetterie de Plonevez Porzay, l’autre est resté sur place sous forme d’andain. Ces andains favorisent les invertébrés comme les araignées et servent de site de repos pour les reptiles et les rapaces.

DHE_6575Ramassage des produits de fauche à l’aide d’une bâche

DHE_6576En route pour la déchetterie de Plonévez Porzay

Chaque mois jusqu’au début aout ces 2 parcelles seront fauchées

JUIN

Au vu de  la faible croissance des végétaux en mai, nous avons préféré privilégier une fauche début juin. Les premiers jours de juin ont été très favorables à la végétation qui a explosée subitement avec les premières chaleurs de juin. Le week end de la pencôte fut l’occasion d’effectuer la seconde fauche sur le canal d’entrée et le casier de roselière en amont de la première vanne.

DHE_6737 DHE_6734Les deux zones avant la fauche de juin (Grumpy Nature)

DHE_6739 DHE_6735Après la fauche de juin (Grumpy Nature)

Le canal d’entrée (photo du haut) présente un tapis de végétation rase fréquenté par de nombreuses araignées. La seconde zone (photo du bas) encore inondée laisse s’exprimer une végétation de type herbacée. Les insectes et les arachnides y sont bien représentés. Les jeunes grenouilles agiles apprécient également cette zone.

DHE_6743Jeune Grenouille agile (Grumpy Nature)

Les produits de fauche ont été entreposés en bordure du chemin et amené par le personnel de l’EPAB à la déchetterie de Plonevez Porzay.

Les 25 et 26 septembre 2014, l’équipe d’insertion de l’association Prélude est venue terminé le travail commencé par Grumpy Nature au printemps. La parcelle située sur la rive gauche du Kerharo juste en amont de la première vanne a été fauchée en partie. Apres la phase théorique de diagnostic du marais réalisée par Grumpy Nature, c’est l’heure de la mise en pratique de certaines mesures de gestion. Dans ce cas précis l’objectif est de restaurer le milieu prairial disparu ces dernières années au profit de la roselière. Cette parcelle présentatit une mosaique de milieux interessant: 1/3 roselières à Phragmites australis, 1/3 de milieux prairial eutrophe et 1/3 de roselières à Iris et vase nues.

Pres de 3000 mètres carrés ont été ainsi fauchés et 25 mètres cubes de roseaux exportés vers la déchetterie de Plonévez Porzay.

Read Full Post »

Ce mercredi 26 mars 2014, Grumpy Nature organise la seconde opération de gestion sur le marais de Ty Anquer.

Après la fauche réalisée en février, cette fois c’est le moment du grand nettoyage. La succession des tempêtes et les grandes marées de février et mars, avec des coefficients supérieurs à 112, ont charrié une grosse quantité de déchets dans le marais de Ty Anquer.

01Déchets amenés par la marée sur le marais de Ty Anquer (Sylvia CHEVALIER)

La fin de l’hiver est le meilleur moment pour le ramassage des déchets dans la roselière. En effet, il faut intervenir avant l’arrivée des migrateurs de retour d’Afrique qui viennent se reproduire dans le marais.

L’équipe de Grumpy Nature composée de Sylvia,Christine, Lénaïc et David s’est attaquée principalement aux macros déchets.

DHE_6273Sylvia avec son butin (Grumpy Nature)

8 sacs poubelle de 100 litres de déchets ont été exportés du marais. La majorité des déchets est composée de caissettes en polystyrène utilisée pour l’activité de pêche, de bouteilles plastique et de plastiques en tout genre.

DHE_6281Partie des déchets exportés (Grumpy Nature)

En plus du ramassage des déchets, nous avons également effectuer l’exportation des produits d’élagage réalisé en février.

IMG_8766Exportation manuelle des produits d’élagage (Sylvia CHEVALIER)

Les opérations de gestion sont aussi l’occasion de compléter les inventaires naturaliste. Ainsi, lors du ramassage des déchets plusieurs espèces ont été observées:

Campagnol amphibie, espèce menacée, Vipère péliade, Lézard vert, Pélodyte ponctué…

IMG_8775Vipère péliade lovée sur le cordon de galets (Sylvia CHEVALIER)

Read Full Post »

Le marais de Ty Anquer situé sur la commune de Ploeven est longé par le fleuve côtier du même nom. Le marais d’une superficie de 4 hectares est composée de roselière et de prairies humides. Le marais est enclavé entre deux campings, une zone pavillonnaire, des cultures et des pâturages. A l’ouest, Ty Anquer est bordé par un cordon de galets.

DHE_5839Roselière de Ty Anquer

Depuis 2008, l’association Grumpy Nature réalise des inventaires faunistiques et floristiques. Un Suivi Temporel des Oiseaux Communs en période de nidification y est mené chaque printemps.

Aucune mesure de gestion est effectuée sur le marais. Vieille roselière monospécifique en voie d’atterrissement, le marais n’a jamais subit de fauche et les saules se développent progressivement sur ces rives.

Pour dynamiser le milieu et entretenir le marais, chaque année depuis 2010, Grumpy Nature fauche une petite parcelle de roseaux d’environ 300 mètres carrés afin de permettre une régénération de la roselière tout en limitant les zones fauchées défavorables à la nidification des oiseaux paludicoles.

En parallèle, de cette fauche , des actions d’élagage pour limiter l’avancée des saules et le ramassage des macros déchets est réalisé en hiver.

DHE_5830Macros déchets apportés par la marée

Pour l’année 2014, Grumpy Nature s’associe à plusieurs partenaires pour la gestion de la roselière de Ty Anquer.

goasdouéL’entreprise GOASDOUE, localisée à Landrévarzec met à disposition de l’association un taille haie télescopique pour les différentes interventions.

LOGOLONGLa CCPCP a mis à disposition un utilitaire pour transporter les produits de fauche vers la déchetterie de Plonévez Porzay.

DHE_6071Véhicule prêté par la CCPCP

Cg29_horizontalLe Conseil Général du Finistère soutient financièrement l’association Grumpy Nature afin de mener à bien ces actions de gestion.

La première opération de gestion s’est déroulée le 15 février 2014. Cette action a consisté à faucher environ 310 mètres carrés de roselière. La parcelle fauchée a été nettoyée des déchets présents.

DHE_6035Déchets sortis du marais

DHE_6032Parcelle fauchée en 2014

Certains arbres ont été partiellement élagués afin d’ouvrir le milieu pour permettre au roseaux de progresser sur les marges du marais.

Sur la partie sud, les ilots de saules ont aussi subit un léger élagage pour favoriser la végétation au sol.

DHE_6029Élagage des arbres et fauche autour de l’ilot boisé

Les produits de fauche ont été exportés hors du marais et apportés à la déchetterie de Plonévez Porzay.

DHE_6077

Read Full Post »