Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2014

DHE_8145Lever de soleil sur les Monts d’arrée, Kersimon (Grumpy Nature)

 

Téléchargez le rapport en version PDF:SPOL Mangeoire sur la commune de Pont de Buis les Quimerch, hiver 2015/16

Pour la troisième saison du SPOL Mangeoire à Kersimon, faute de temps il n’a pas été possible d’actualiser au cours de l’hiver les résultats des différentes sessions.

carte-verdier-kersimonLocalisation de l’unique reprise de Verdier d’Europe au printemps 2016

 

Téléchargez le rapport en version PDF: SPOL Mangeoire sur la commune de Pont de Buis les Quimerch, hiver 2014/2015

 

Pour cette deuxième année du SPOL Mangeoire, Grumpy Nature a mis en place un partenariat avec l’enseigne de jardinage Point Vert et plus précisément le magasin du Faou. Son responsable Monsieur BLAISE a accepté de fournir gracieusement à l’association des boules de graisse et des paquets de graines de tournesol. Grumpy Nature a ainsi pu bénéficier de 180 kilos de graines et 27 kilos de boules de graisse, de quoi tenir un siège tout l’hiver. Merci à Point Vert pour sa large participation au suivi.

logo point vert

Malgré la douceur du climat actuel, les mangeoires ont été mises en place et garnies de victuailles afin d’habituer les oiseaux. Les captures ne débuteront qu’à la mi janvier 2015 et se finiront à la mi mars 2015.

Déjà 4 espèces ont été recensées à la mangeoire: Le Pinson des arbres, la Mésange bleue, la Mésange charbonnière et le rouge gorge.

En ce début d’année 2015, les mangeoires accueillent une belle bande de Verdier d’Europe et quelques Mésanges bleues et charbonnières. Une petite troupe de Pinson des arbres fréquente également la mangeoire. Des visiteurs ponctuels sont observés comme le Bouvreuil pivoine, le Chardonneret élégant, la Sitelle torchepot se fait entendre dans les alentours tandis qu’une petite troupe de turdidés vient déguster les pommes dans le verger.

TABLE DE BAGUAGE

Les premières sessions de captures ont permis le baguage de 110 individus et de 56 contrôles dont des oiseaux capturés l’hiver dernier. parmi on trouve des Verdiers, des Mésanges bleues et Charbonnière, un roitelet huppé, des Rouge gorge.

Le trio de tête au niveau des captures se composent du Verdier d’Europe, de la Mésange bleue et… du Pouillot véloce!

verdierVerdiers d’Europe et Mésange bleue au second plan à la mangeoire (Grumpy Nature)

Pour la dernière session de janvier, Grumpy Nature a reçu une apprentie bagueur en la personne de Uéline qui cherche à se former dans le but de passer un jour son permis de baguage. Le bilan est de la matinée est bon malgré un mauvais départ. 43 captures de 8 espèces différentes. Contrairement à la fois précédente le nombre de baguage est largement supérieur à celui des contrôles. Un apport de nouveaux oiseaux a certainement eut lieu.

DSC00587

Baguage d’une Grive litorne (Grumpy Nature)

Ce sont toujours les Verdiers et les Mésanges bleues qui sont les plus capturés. Manquent à l’appel parmi les espèces habituelles les turdidés à l’exception du rouge gorge, la Mésange charbonnière pourtant présente à la mangeoire, le Pouillot véloce.

Cette session a permis de capturer une nouvelle espèce pour le SPOL. Il s’agit du Bouvreuil pivoine. Observée à quelques occasions jamais cette espèce ne s’était fait piéger au filet.

BouvreuilJeune femelle de Bouvreuil pivoine (Grumpy Nature)

Bilan des sessions de janvier

Nouveau Document Microsoft Office Worden saumon: matinée / en blanc: session clap net / en gras: nouvelles espèces pour le SPOL
IMG_2721Roitelet à triple bandeau (Sylvia CHEVALIER)
GRIVE LITORNEGrive litorne (Grumpy Nature)

En attendant une petite vague de froid en février nous laissons passer les quelques futurs jours de mauvaise météo avant de reprendre les captures début février.

IMG_2529Rouge gorge familier (Sylvia CHEVALIER)

Mois de février

Au cours du mois de février 3 sessions ont eu lieu en plus de quelques « coups » au clap net. La bande de Verdier d’Europe est toujours présentes avec plus de 50 individus présents en meme temps autour des mangeoires.

DHE_8174Mangeoire prise d’assaut par les Verdiers (Grumpy Nature)

De nouvelles mésanges ont été capturées et celles du début d’hiver sont toujours là. Plusieurs espèces trainent au jardin mais ne se prennent pas au filet comme : les Pies bavardes, les Geais des chenes, les Tourterelles turques, le Pic épeiche…Une fois de plus l’Epervier d’Europe est venu jouer avec les filets mais ne s’est pas laissé prendre.

IMG_3997Pic épeiche dans les conifères pres des mangeoires (Sylvia CHEVALIER)

En cette fin de février les Grives litornes ont déserté les lieux.

Les captures restent dominées par les Verdiers suivis par les Mésanges.

Bilan des captures au mois de février

Nouveau Document Microsoft Office Word

 IMG_3966

Verdier d’Europe (Sylvia CHEVALIER)

Le SPOL Mangeoire a permis de capturer pres de 400 individus à ce jour de 14 espèces différentes. Le programme s’arrêtera à la mi mars.

Lors de la session du 11 février 2 aides bagueurs sont venus prêter renfort.

IMG_5680

Bilan global du SPOL Mangeoire

Bilan

5 mars 2015

Pour l’avant dernière session du SPOL Mangeoire s’est déroulée dans des conditions extrêmement favorables. Tout était réuni pour réussir la session de baguage. Les promesses ont été tenues avec 98 captures pour 8 espèces dont une nouvelle pour le SPOL: le Geai des Chênes!!

81 Verdiers d’Europe ont été capturés dont 11 contrôles. Parmi les oiseaux contrôles deux ont été bagués lors de l’hiver précédent. 3 oiseaux portaient des bagues ouvertes et un oiseau avec une blessure similaire à un autre individu a été capturé. est ce le même oiseau qu’il y a 10 jours??? Un oiseau bagué à la tournée de 8h a été contrôle vers 11h avec sa bague entrouverte!!!! Ces observations posent question sur la capacité des Verdiers à retirer leur bague.

17 mars 2015: dernière session de l’hiver

La bande de 200 Verdiers est toujours présente aux mangeoires. C’est un véritable essain d’oiseaux qui s’abat toute la journée sur les mangeoires. Quand vous n’etes pas Verdiers il est délicat de se frayer un chemin jusqu’aux graines.

Pour cette dernière session, Uéline fidèle au SPOL est venu nous aider. la matinée débute doucement pour finir avec une belle surprise. Encore une nouvelle espèce pour le SPOL: le Bruant zizi!!

DSC00789Bruant zizi (Grumpy Nature)

La matinée s’achèvera avec un total de 78 captures pour 9 espèces différentes.

Bilan final du SPOL Mangeoire 2014-2015

Nouveau Document Microsoft Office WordIMG_9264Mésange bleue (Sylvia CHEVALIER)

IMG_2529Rouge gorge familier (Sylvia CHEVALIER)

Télécharger le rapport final en version PDF: SPOL Mangeoire 2015

Merci à Point Vert pour ses dons de graines et aux différents aides bagueurs venus prêter main forte

logo point vert

Publicités

Read Full Post »

 

Rapport rallidés 2015 téléchargeable au format PDF: Rapport rallidés 2015, bois de Vincennes

20141206_bagues_verneuil_r_01La foulque Wh/Bf-MT observée par Thierry et Isabelle à Verneuil (Thierry JOSSE)

Le printemps a été riches en observations intéressantes. De nombreux oiseaux qui avaient disparus depuis plusieurs mois voire plusieurs années sont réapparus. Quid de leur destination?

Le suivi de la reproduction est réalisé sur les 4 plans d’eau principaux du bois de Vincennes. Le nombre de couples s’est équilibré sur les différents plans d’eau avec une hausse des effectifs nicheurs à Daumesnil par rapport aux années précédentes.

20160716_daum__g4a2965Foulque macroule sur son nid, lac Daumesnil (Thierry JOSSE)

Un nouveau site a été intégré au programme il s’agit du parc zoologique de Vincennes. Les 6 poussins nés dans le zoo ont été capturés et bagués. Une semaine après leur capture tous les poussins se portent bien.

ZOO_logos_cmjn_signature

Suite à leur envol début aout, certains des poussins nés au zoo ont été vu à la base de Loisirs de Créteil dans le Val de Marne et un autre sur le lac Daumesnil juste à coté du zoo.

Carte foulque.jpgObservations des poussins nés au zoo de Vincennes.

Reportage lors des captures et du baguage des Foulques au lac Daumesnil par Jacqueline et Thierry

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Read Full Post »

MURAT BISL’automne est de retour sur les crêtes des Volcans d’Auvergne. Les premières gelées nocturnes en altitudes se font sentir le matin alors que le soleil pointe au dessus de lamer de nuage qui surplombe les vallées environnantes de Prat de Bouc.

Revoilà Grumpy Nature postée au Puy de la Jambe pour quelques jours en ce début octobre. L’occasion, pour la première fois de couvrir une partie du week end de l’Euro birdwatch. Pour cette première session en 2014 d’observation de la migration active des oiseaux Grumpy Nature s’est rendue du 5 au 9 octobre sur les sommets de Prat de Bouc.

La matinée du 6 octobre a été occupée a prospecter les cols autour du Puy Mary. Malgré les mauvaises conditions météo: fort vent de sud ouest, couvert nuageux de 100% le flux d’oiseaux a été très important. 3 spots ont été surveillés une heure chacun: le parking du Puy Mary, un point au niveau de la brèche de Rolland et un autre au col de Peyre arse. Sans conteste c’est ce dernier qui a donné lieu aux meilleurs résultats. Néanmoins, l’ensemble de ces sites n’offrent pas un champs de vision très large en raison de l’enclavement des cols. De plus le temps nécessaire pour accéder aux spots nécessite parfois près d’une heure de marche et demanderait de se situer au sommet des crêtes. Seul le point effectué au Puy Mary offre des conditions d’observation plutôt satisfaisantes. Mais en ce jour le flux d’oiseaux y était le moins important. Enfin, tout dépend des vents et des conditions météorologiques.

A Prat de bouc 4 jours de recensement ont eu lieu pour un total de 44 heures d’observations. Les conditions météorologiques ont été globalement maussades alternant les éclaircies et les averses éparses sous régime de vent de sud ou de sud ouest. En matinée le col fut souvent bouché avec un plafond bas s’élevant au fil de la matinée et retombant,t en fin de journée. Dans l’ensemble les températures se sont maintenues au-dessus de 10°C en journée.  Excepté le 5 octobre qui fut une petite journée, les autres jours ont vu le passage de très importants contingents de Pinson des arbres. Tres peu de rapace ont été observés et que dire des pigeons. Le passage des Bergeronnettes des ruisseaux était encore bien marquée alors que celui des Bergeronnette grise débute. Beau passage de Tarin des aulnes.

vol de cormoran

Migration post nuptiale, octobre 2014

 

A l’image des 15 dernières années, Grumpy Nature s’est à nouveau rendue au col de Prat de Bouc pour suivre momentanément la migration postnuptiale des oiseaux. Aujourd’hui, Prat de bouc reste le seul site d’observation de la migration active en Auvergne. Tous les autres spots ayant malheureusement pas pu poursuivre leur aventure.

DHE_7436

Pour l’automne 2014, l’association a assuré 14 jours de suivis au col de Prat de bouc sur le spot du Puy de la Jambe. Ce suivi c’est déroulé en deux sessions. La première du 5 au 9 octobre et la seconde du 17 au 25 octobre.

La matinée du 6 octobre a été consacrée à des prospections du coté du Puy Mary, de la brèche de Rolland et du col de Cabre.

Conditions d’observations

DHE_7414

Le suivi a bénéficié de conditions climatiques très douces ce qui n’a pas forcément favorisé le suivi en particulier du 21 au 23 octobre. Durant cette période les oiseaux, surtout les passereaux, ont été quasiment indétectables en raison de la situation anticyclonique : ciel bleu sans nuage avec un vent parfois soutenu limitant les contacts auditifs. Les oiseaux ont profité de ces conditions pour passer à une altitude tres élevée. Par conséquent, les effectifs et le nombre d’espèces contactées ces jours ne représentent qu’un minimum. Toutefois, les journées des 23 et 24 octobre sont marquées par un flux d’oiseau tres faible pour la saison.

Seule la matinée du XX a affichée une température négative (-2) dans les deux premières heures du lever du soleil, présence de gelée blanche à partir de 1750 mètres. La moyenne des températures journalière avoisine les 15 °C, avec des pointes à 25 °C aux heures les plus chaudes. Les conditions météorologiques ont été caractérisées par une couverture nuageuse plus ou moins importante et des vents soutenus et réguliers (50 à 70 km/h) de secteur sud sud ouest à ouest. Les deux derniers jours se sont déroulés sont un régime de vent du nord (20-30 km/h).

La matinée du 22 a été bouchée, la masse nuageuse recouvrant toutes les vallées. Des vents violents jusqu’à 90 km/h ont soufflé.

Les recensements ont aussi été rendu difficile par la présence d’individus non migrateurs qui se melaient aux migrateurs du moment. Les principales espèces concernaient sont l’Alouette des champs, le Pipit farlouse, le Rouge queue noir, le Bruant jaune et le Bruant fou, la Mésange noire. Sans oublier les groupes de rapaces (Milan royal, Buse variable, Epervier d’Europe et Faucon crécerelle) qui passent leur journée à tournoyer dans le ciel sans jamais trahir un comportement de migrateur.

Bilan Octobre 2014

Au cours des 90 heures d’observations 63 363 oiseaux de 47 espèces ont été dénombrés.

La phénologie montre une vague principale de passage les 18 et 19 octobre avec plus de 15 000 oiseaux jour et un pic le 19 octobre où plus de 20 000 oiseaux ont été recensés, majoritairement des pinsons.

Les principales espèces contactées sont le Pinson des arbres (31 142), les pigeons (12 548), le Pigeon ramier étant la seconde espèce la plus contactée avec 9 343 oiseaux, l’Etourneau sansonnet (2 736), l’Alouette des champs (1 645) et la Bergeronnette grise (1 495).

DHE_7357

En comparaison aux années passées, quelques surprises apparaissent :

  • aucun Balbuzard pêcheur, aucune Grive litorne n’ont été contactés,
  • Un passage important de Mésange noire, certainement plus marqué que le montre les données récoltées. En effet, dans la foret domaniale de Murat de nombreuses bandes de Mésange noire ont été observé durant cette période (com. Pers. HEMERY et BLAIZE),
  • Les effectifs de granivores et surtout ceux des fringilles présentent des disparités surprenantes en comparaison aux années passées : importance du passage du Gros bec cassenoyaux et du Bec croisé des sapins, baisse des effectifs du Tarin des Aulnes, du Chardonneret élégant et du Pinson du nord souvent en tete de liste des espèces les plus contactées. Seule les effectifs de Linotte mélodieuse sont stables,
  • Passage de Grues cendrées le 24 octobre. Deux vols venus plein nord sont observés longeant les cretes du cirque de la Chamalière se dirigeant vers le sud,
  • Observation d’un Autour des Palombes le 17 octobre et d’un Faucon Pèlerin le 18 octobre en migration active,
  • Les 19 et 20 octobre quelques individus de Rouge queue noir ont été contactés en migration active dans des vols de fringilles. Au vu de l’importance des effectifs présents dans la sphère d’observation,s’agit il vraiment de migration ou plutôt de déplacements erratiques ?
  • Observation de deux Traquets motteux en journée,
  • Des espèces rares sur le site ont été observées en ce mois d’octobre : 1 Bruant des neiges le 20 octobre, 1 Torcol fourmilier le 24 octobre, 1 Bécassine des marais le 23 octobre,

DHE_7393

Tableau I : Bilan des observations de la migration , octobre 2014 (données Grumpy Nature)

Espèces 17-oct. 18-oct. 19-oct. 20-oct. 21-oct. 22-oct. 23-oct. 24-oct. 25-oct. TOTAL
Pinson des arbres 3009 8437 12096 4398 2169 281 249 503 31142
Passereaux sp 1353 2479 4116 816 436 323 54 165 3 9742
Pigeon ramier 59 1335 1490 940 131 361 1137 1479 2411 9343
Etourneau 15 26 331 101 73 14 1518 658 218 2736
Pigeon sp 69 502 31 144 0 51 0 90 1290 2177
Alouette des champs 127 832 422 46 48 12 8 83 67 1645
Bergeronnette grise 118 837 196 111 48 18 26 23 118 1495
Gros bec 4 447 359 275 117 4 6 1212
Tarin des aulnes 54 32 75 252 258 31 6 120 708
Pinson sp 39 60 266 120 6 0 0 141 632
Chardonneret 46 130 106 70 50 1 15 13 15 431
Grive draine 0 50 211 9 2 21 19 54 312
Linotte 67 62 42 4 8 13 1 7 10 214
Alouette lulu 28 129 9 9 4 2 26 4 211
Bec croisé 5 33 1 27 38 31 0 135
Pinson du nord 3 30 19 28 9 5 14 21 129
Pipit farlouse 31 18 32 22 1 0 16 120
Alouette sp 0 105 0 0 0 105
Mésange noire 8 33 8 8 20 24 27 101
Milan royal 18 43 0 8 1 13 83
Choucas des tours 0 56 3 16 3 78
Pigeon colombin 0 17 15 1 2 1 11 23 70
Grand cormorans 0 7 23 0 7 32 69
Buse variable 31 10 0 3 4 2 50
Bruant des roseaux 2 1 15 12 3 1 0 0 11 45
Grue cendrée 0 43 43
Mesange charbonnière 4 2 14 10 0 0 5 35
Merle à plastron 27 0 0 4 2 0 0 33
Epervier d’europe 5 3 3 2 10 4 2 29
Mésange belue 3 0 1 20 4 0 0 28
Bruant jaune 0 9 1 5 3 1 0 19
Grive mauvis 0 0 0 10 2 0 4 16
Turdidé sp 4 10 2 0 0 16
Merle noir 0 15 0 1 0 0 16
Grive musicienne 0 0 7 1 2 2 0 3 15
Serin cini 13 0 0 1 0 0 0 14
Bouvreuil 1 2 6 2 2 1 14
Rapace sp 6 6 0 0 2 14
Hirondelle de fenetre 0 12 1 0 0 13
Rouge queue noir 0 6 7 0 0 13
Hirondelle rustique 0 10 0 1 0 0 11
Accenteur 1 5 2 0 0 8
Grive sp 0 0 0 4 0 1 1 6
Faucon crecerelle 1 1 0 0 2 1 5
Verdier 0 0 0 5 0 0 0 5
Corvidés 5 0 0 5
Bergeronnette des ruisseaux 3 1 0 0 0 4
Bruant sp 0 1 3 0 0 4
Buant zizi 0 2 0 1 3
Busard saint Martin 1 1 0 2
Bruant fou 2 0 0 2
Faucon pèlerin 0 1 0 0 0 1
Autour des palombes 1 0 0 1
Faucon hobereau 1 0 0 1
Bruant des neiges 1 0 0 1
Torcol fourmilier 0 1 1
TOTAL 5162 15789 19914 7462 3413 1086 3169 3211 4594 63363

Conclusion

Le bilan global du suivi de la migration postnuptial est mitigé. Les effectifs recensés ne sont pas tres élevés certainement dus aux conditions d’observations rendues difficiles par la météorologie. En comparaison aux dernières années, 2014 est marquée par un tres faible passage lors des journées des 23, 24 et 25 octobre. Comment expliquer la faiblesse du passage à Prat de bouc ?

Le pinson des arbres et le Pigeon ramier restent les deux principales espèces recensées au cours du mois d’octobre suivies de pres par les nombreuses espèces granivores et en particuliers les fringilles.

Les effectifs de certains fringilles sont étonnamment bas pour la saison. Les contingents de pigeons ne sont pas tres élevés mais similaires aux années antérieures. Malgré un bel effectif recensé le passage de la Bergeronnette grise est marqué par le contact de 837 individus le 18 octobre. Quelques indices tels que ceux énumérés plus haut laissent penser que 2014 peut etre une année non pas exceptionnelle mais surprenante à plusieurs niveaux. Une analyse plus détaillée de la phénologie de chaque espèce montre dans certains cas des dates décalées des pics de passage ou de l’importance des passages intermédiaires. Ces dates tardives sont souvent associées à des baisse d’effectif. C’est le cas depuis plusieurs années du Pigeon ramier, du Tarin des Aulnes, de la Bergeronnette grise etc.

Sur une si petite période de suivi il est délicat de tirer des conclusions définitives. Néanmoins, certains indices laissent supposer de profonds changements dans la statégie de migration de nombreuses espèces.

Read Full Post »

DHE_1801

Rapport fuligule milouin saison 2014-2015: Rapport Milouin 2015

Les derniers jours d’été et l’arrivée de l’automne annoncent le retour des Fuligules milouins au lac des Minimes et dans la région. Habituellement, les milouins sont notés fin septembre début octobre. EN ce début d’automne soyons attentifs, on ne sait jamais.

Les 21 et 25 septembre 2014

Le premier milouin a été signalé par Thierry le 21 septembre 2014 soit près de 3 semaines plutôt qu’en 2013. Le 25 l’oiseau été revu par Eugène. Cet individu n’est pas connu de notre équipe. En effet, il ne porte ni bague acier à la patte ni marque nasale au bec.

Le 10 octobre 2014

Le lac des Minimes est bien désert pour la période de l’année. Seuls 2 milouins sont présents. Deux males en plumages intermédiaires. Aucun des deux oiseaux ne portent de marque nasale.

Le début de saison ressemble fortement à celui des deux dernières années malheureusement.

Mois de novembre 2014

Pas grand chose de nouveau du coté des Fuligules milouins du lac des Minimes. Le groupe ne connait pas d’augmentation de ses effectifs. Ces derniers oscillent entre 3 et 7 avec que des males. Un individu uniquement bagué a été observé le 8 novembre en plus de B9Z. Nous ne notons pas le retour des vieux habitués comme CARRE N, B9B.

Mois de décembre 2014

Mauvaise nouvelle pour le suivi des fuligules à Vincennes. En effet, la subvention allouée depuis 2007 à l’association vient d’etre réduite de 40% par la nouvelle municipalité!!!! Merci à eux!!!!!

Le contingent de milouins du bois de Vincennes connait pas d’évolution par rapport à novembre. Le groupe n’a jamais dépassé la dizaine d’individus.

20141219_min_mil_01Groupe de 3 milouins males au lac des Minimes (Thierry JOSSE)

Nous notons quand meme le retour de B9B difficilement identifiable en raison de la perte de sa marque nasale. B9Z et B9= sont également présent. Une femelle a été observée également.

20141230_min_mil_04Bague acier de B9B (Thierry JOSSE)

Mois de janvier 2015

Seuls 2 mâles de Fuligules milouins sont observés depuis le début janvier. B9= est encore présent, son compere n’est pas bagué.

20141213_bagues_min_mil_05B9= au lac des Minimes (Thierry JOSSE)

Mois de février 2015

Rien de nouveau aux Minimes concernant les Milouins. Toujours deux mâles sont présents dont B9=. B9Z a fait une réapparition très furtive.  La petite vague de froid a poussé les oiseaux à se rassembler du coté de Créteil. Jusqu’à plus de 150 milouins ont été observés à Créteil.

La saison des milouins touche à sa fin encore une dizaine de jours à surveiller les plans d’eau du bois de Vincennes. Les prochains jours seront importants pour obtenir la date exacte de départ de B9=.

20140131_bagues_m_03

B9= (Thierry JOSSE)

Mois de mars

Comme souvent l’arrivée du mois mars coïncide avec le départ des Fuligules milouins du lac des Minimes. Ces derniers vont peut être rejoindre les contrées orientales de l’Europe. Un seul individu non marqué a été observé début mars.

Triste saison 2014-2015 qui aura été la pire jamais enregistrée depuis le début du suivi. Est ce la disparition de l’espèce sur les plans d’eau du bois de Vincennes?

5 mars 2015

Surprise aux Minimes en ce jeudi. En effet, B9Z est réapparu!!!

Read Full Post »